11/09/2005 Compte Rendu du MD du Val de Reuil par Gilou



11/09/2005 Compte Rendu du MD du Val de Reuil par Gilou
Bonne décision a été prise de participer à un triathlon moyen distance, c’était encore un peu flou dans ma tête mais l’aventure est partie pour clore ma 1ère saison d’apprenti triathlète. Côté sympa de l’histoire nous sommes 10 de Nanterre à participer à cette épreuve, cela devrait aider mentalement. Thomas passe me prendre à la maison, 1ère bonne surprise, 2 triathlètes et 2 vélos tiennent dans une Twingo ... ! Autoroute direction Rouen, Thomas la casserole de pâtes froides sur les genoux dans laquelle il pioche régulièrement, ça y est le décor est planté.

Arrivés au Val de Reuil dans les temps, nous partons récupérer les dossards et Thomas m’explique le coup des 2 parcs à vélo. Nous retrouvons les autres, nous prenons notre temps jusqu’au moment où il faut quand même réagir et se préparer, je pars laisser mes chaussures de CAP puis vers le parc à vélo, marquage du n°45, contrôle à l’entrée du parc et là catastrophe, je n’ai pas mon dossard (oublié au départ de la CAP), le juge arbitre me dit que sans dossard je peux rentrer à la maison, je suis blême car je n’ai plus le temps de retourner le chercher. J’explique au juge arbitre que c’est mon 1er LD, que je n’ai pas l’habitude des 2 parcs et que je suis venu dans l’optique de terminer et non de faire une place. Il va me chercher l’arbitre principal qui Ô joie accepte de me laisser rentrer, me trouve un bonnet de bain et me dis que je risque de me prendre un carton rouge mais de continuer quand même ...

Ça y est, j’ai enfilé ma combinaison, température de l’eau à 22°C, le brouillard commence à se lever sur le lac. Départ c’est le bordel, pas de stress n’y d’appréhension c’est parti pour 2 boucles, l’eau du lac est propre (c’est la 1ère fois que je vois quelque chose dans l’eau), je me sens bien, j’alterne le 2 temps à l’approche des bouées au 3 temps sur les grandes lignes droites. Sortie à l’Australienne, bonnes sensations aussi sur la 2ème boucle, petite déception au niveau du temps (58’ transition comprise), il ne reste que le vélo de Fred sur le groupe. Départ vélo, tout de suite de bonne sensations, je m’hydrate bien, mange peu (cela ne passe pas bien), le parcours me convient, juste une bosse à franchir, descente à fond (70,5 Km/h) c’est l’avantage des « gros », je double Stéphane sur le 3ème tour (sans le voir) et il me hèle sur un des lacets de la bosse (à ce moment là je me dis qu’il a du sortir derrière moi en natation et qu’il me rattrape à vélo ... je dois être moyennement lucide c’est le 78ème Km et on est dans la dernière bosse). J’en remet une tartine dans la descente, fin de parcours tranquille (chute évitée de justesse ...) pour faire tourner les jambes, résultat 2h41 pour les 84 kms.

Transition moyenne, nous sortons ensemble du parc à vélo avec Stéphane, 1er ravito 200m plus loin Florent nous laisse sur place, je sens que ça va être dur et long, aucun souci au niveau des jambes, c’est plus un sentiment de lassitude, de fatigue générale. Je revois mon ambition à la baisse et me dis que Roth en 2006 c’est peut-être prématuré ... la 1ère boucle de 10km est vraiment difficile, je m’interdis de marcher mis a part au niveau des ravitos, heureusement je n’ai pas pris de montre (pas de pression du chrono ...), je bois du coca à chaque fois et il passe bien, le 2ème tour est moins pénible, mais je n’avance pas et fini les 20kms (21 peut-être ?) en 2h08. Content d’être arrivé, d’en avoir fini, surprise je ne suis pas trop casser à l’arrivée juste content de pouvoir manger du salé (jambon, pain, pâté etc.)

Résultat final 292ème en 5h48 je suis globalement satisfait, d’avoir ainsi clôturé ma 1ère saison de triathlon ... et je me dis que finalement Roth en 2006 ça sera dur mais peut-être faisable !

Restait à effectuer la dernière épreuve, à hauteur de Poissy, non content de la performance acoustique de sa Twingo, Thomas a décidé de la « customisée », étincelles sur l’autoroute, bruit de folie, sortie en catastrophe de l’autoroute pour constater que le pot d’échappement était totalement cuit ... dommage que notre mécano ne soit pas a nos côtés, intervention chirurgicale à coups de ciseaux pour déposer le pot ... et nouveau départ en Twingo Ferrari.

Gilles Lecrinier

Jeudi 11 Décembre 2008
David Quérel
Lu 955 fois
Accueil Accueil          Partager Partager

Saison 2011-2012 | Saison 2010-2011 | Saison 2009-2010 | Saison 2008-2009 | Saison 2007-2008 | Saison 2006-2007 | Saison 2005-2006 | Saison 2004-2005






L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

ANQUETIL Baptiste
ARNULF Philippe
AUDRAIN Yoan
AVELINE Ludovic
BARADJI Coumba
BARDOUX Gilles

nanterre