29/05/2005 Compte Rendu MD de Vendôme par Tom



On peut dire que la course s’est très bien passée mais je vais reprendre ça depuis le début. D’abord samedi, on arrive en début d’après midi sur le site où se déroule le Chpt de France jeunes. Et là surprise, personne n’a de combi. Et oui, l’eau est à 24 et la combi interdite ! Vu la chaleur il y a peu de chances que la marre refroidisse d’ici demain, ça promet. Enfin, pour me rassurer je pense à Fred que ça emmerdera encore + que moi... La nuit est très mauvaise niveau sommeil, il fait très chaud (pas habitué le breton) et des branleurs de jeunes triathlètes d’un pôle de je ne sais où foutent le bordel jusqu’à 4h du mat dans l’hôtel...

Dimanche c’est le grand jour ! Finalement, la combi est autorisée (il doit y avoir 2 thermomètres, 1 pour le sprint, 1 pour le long...). Départ natation dans de l’eau crade de chez crade. Impossible de voir 10 cm devant soi ou de se mettre dans les pieds de quelqu’un et d’aller droit. Je perd plusieurs fois un peu de temps en me retrouvant à 45° de la route et je trouve que dans une eau aussi opaque il est difficile de trouver du plaisir : pas moyen de se concentrer sur ses sensations. Je finis enfin mon calvaire, en un peu moins de 43’ (ça ne devait pas faire tout à fait 2500 m), mais cela je l’ai su après parce que dans la bagarre mon cardio s’est arrêté. La transition aurait pu être pire mais c’est vraiment pas facile d’enchainer après la natation. Ca fait pas mal aux jambes mais on ne se sent vraiment pas bien.

Sur le 1er tour vélo je double plein de monde, jusqu’au début du 2e, mais après ça devient de plus en plus difficile de rattrapper. Quand je ne vois pas Fabrice (mon pote de La Rochelle) au demi tour du 1er tour, je sais qu’il ne va pas me rattrapper. Je lève un peu le pied sur les 10 derniers km pour ne pas avoir trop les grosses canes à pied. Je suis alors 10e. Transition impeccable, je double un mec dans le parc à vélo. Ensuite je me met à mon rythme de croisière qui se situe autour de 4’ au km. La transition vélo càp est beaucoup moins difficile qu’en duathlon. Premier tour bien, encore une place de gagnée, début du 2e tour correct et à 5 km de la fin, je sens que ça commence à ne plus trop aller : soit le gel que j’ai pris le tour d’avant n’est pas passé et si j’en reprend un autre je vais vomir, soit il est passé et ne fait plus d’effet. Dans le doute, je finis à l’arrache mais je double quand même encore un mec.

Au final, 7e en 4h24, inespéré au départ. De bonnes sensations tout au long du parcours, je me suis fait plaisir ! Je suis à 1’30 du meilleur temps vélo, j’aurai su, j’aurai allumé un peu plus pour l’avoir ! Il faudra bosser la natation par contre, mais ça je le savais déjà ! Et aussi l’alimentation pour Embrun parce que la boisson énergétique ça allait, mais les gels ça ne passait pas terrible, il faudra s’habituer...

Je n’ai pas vu Roland finir (trop rapide !), mais il fait 196e en 5h20, et Fred (qui finit en portant ses enfants dans le bras, il devait avoir de la réserve !), 234e en 5h32. Quant à Fabrice, mon pote de La Rochelle, il fait 78e en 4h52 (il a bouffé à pied). Le tout sur 287 finishers.

Tom

Jeudi 11 Décembre 2008
David Quérel
Lu 548 fois
Accueil Accueil          Partager Partager

Saison 2011-2012 | Saison 2010-2011 | Saison 2009-2010 | Saison 2008-2009 | Saison 2007-2008 | Saison 2006-2007 | Saison 2005-2006 | Saison 2004-2005






L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

ANQUETIL Baptiste
ARNULF Philippe
AUDRAIN Yoan
AVELINE Ludovic
BARADJI Coumba
BARDOUX Gilles

nanterre