Structure annuelle de l'entrainement

Le rôle de l’entraîneur est de gérer de façon cohérente l’ensemble des activités sportives de l’athlète (entraînements, stages, compétitions) et de chercher à optimiser ses performances.
L’objectif fondamental du processus d’entraînement envisagé sur une année est de conduire les athlètes à leur meilleur niveau possible à un moment choisi.



Une partie de l'équipe de Nanterre en stage de préparation à Hautefeuille
Une partie de l'équipe de Nanterre en stage de préparation à Hautefeuille
Pour des tri-athlètes s’entrainant régulièrement (au moins 3 ou 4 fois par semaine), de façon régulière et ayants des objectifs précis.

Généralement, la préparation annuelle est divisée en 4 phases distinctes, appelées aussi macro-cycles.

a) La période préparatoire
C’est la phase la plus longue du processus d’entraînement, 4 ou 5 mois, car elle doit permettre de développer, construire les fondamentaux nécessaires à la réalisation du ou des objectifs fixés.

Elle consiste en :
- une élévation du niveau d’aptitude physique générale, PPG
- une amélioration des qualités techniques
- une amélioration des qualités physiques spécifiques à la compétition

Pratiquement parlant :
- d’octobre – novembre à mars – avril
- le nombre d’heures passées à l’entraînement augmente progressivement
- l’orientation du travail aérobie strict ou fondamental vers un travail approchant la PMA (puissance maximale aérobie)
- et le renforcement musculaire y sera abordé


Avant le départ Pont Audemer 2009
Avant le départ Pont Audemer 2009
b) La période de pré compétition
Durée 4 à 6 semaines
Période transitoire entre l’entraînement foncier et la période de compétition. Elle doit permettre à l’athlète de supporter l’effort de compétition au mieux et donc :
- l’intensité augmente
- le volume diminue

c) La période de compétition
De mai à septembre si l’on prend le calendrier FFTri
La longueur de cette période impose la nécessité de couper cette période :

- 1ère phase de compétition, on y placera un objectif
- Phase inter compétitive
- 2ème phase de compétition, c’est souvent le cas de participer à un premier « longue distance » ou de passer de Sprint à Courte Distance. La fraicheur physique est donc primordiale.



Structure annuelle de l'entrainement
d) La période de régénération
Post-compétitive, d’une durée pouvant aller jusqu’à 8 semaines.
L’objectif primordial est de restaurer totalement les forces psychologiques (envie de….) et physiques de l’organisme.

IL FAUT OUBLIER LE TRIATHLON POUR SE REPOSER ET PENSER A FAIRE AUTRE CHOSE QUE LE TRIATHLON, FAMILLE, VOYAGE ….


Le Triathlon doit rester un plaisir et non une contrainte
,

Bonne saison à Toutes & Tous……

Ludovic & Claude


Dimanche 13 Septembre 2009
Ludovic Aveline & Claude Feitama
Lu 2698 fois
Accueil Accueil          Partager Partager

Nouveau commentaire :

Vos commentaires sont publiés directement et ils sont validés par un modérateur a posteriori.
Merci de respecter la "net étiquette" !

Dans la même rubrique :

BNSSA - 07/04/2010

Présentation | Entrainements | Avantages Club | Inscriptions | Gazettes | Humour Tri






L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

ANQUETIL Baptiste
ARNULF Philippe
AUDRAIN Yoan
AVELINE Ludovic
BARADJI Coumba
BARDOUX Gilles

nanterre