27/08/2006 Compte Rendu du MD de Douai par Fanch et Sandrine



Ca y est, j’ai finalement réalisé mon objectif de l’année : faire un MD. Ca s’est passé à Douai ce WE. Après beaucoup d’hésitations dues à ma préparation vraiment très approximative : pas de sorties vélo cet hiver pour cause d’hibernation le dimanche matin jusqu’au mois de mai, puis en mai-juin une phase Longchamps + natation pour préparer Roth et essayer de rouler un peu puisque c’est vraiment mon gros point faible puis vacances en juillet puis quand même un stage décisif de 10 jours vélo début août mais plus de course à pied sérieuse depuis mai...mais ce n’est plus le moment de réfléchir à tout ça, si je veux faire un MD cette année, c’est le seul WE qu’on a de libre et de toute façon, François m’a déjà inscrit.

On part donc samedi en fin d’après-midi sous une pluie diluvienne (encore un point négatif mais je n’y fais pas attention, on verra bien demain).

Je ne suis pas du tout stressée et j’évacue toutes les questions ou remises en cause ( sur l’entraînement, la distance...) et je me concentre sur une seule chose : terminer.

Après une bonne nuit de sommeil et un petit dej où j’ai quand même eu un peu de mal à manger, nous voilà partis pour le parc des expo (difficile à trouver comme tout dans cette ville en travaux !). Pas le temps de réfléchir jusqu’au départ, retrait des dossards, arrêt toilettes, installation et vérification du matériel, le temps passe très vite et c’est déjà l’heure du briefing. A peine le temps de se mettre dans l’eau, de s’acclimater à le température et d’avancer jusqu’à la ligne et le départ est donné, heureusement qu’ils nous avaient fait entendre le signal pendant le briefing !

Il y avait donc 4 tours et trois sorties à l’australienne. La natation se passe bien, avec de bonnes sensations à partir du 2ème tour. Je sors en 38’ au dire de François . Je n’ai pas le temps de regarder ma montre car comme d’hab, je m’emmêle les bras dans ma combi et mets donc du temps et de l’énergie à la retirer. Après une transition foireuse, en sortant du parc à vélo, je suis déjà à 10min de la tête de course et à 6’30 de la première féminine. Maintenant, on se concentre sur le vélo. Le parcours est réputé plat ce qui est vrai avec vent de face sur le retour mais aujourd’hui j’ai quand même l’impression qu’on l’a de face à l’allée ! Je suis les conseils que m’avaient donné François les jours précédents, surveille mon cardio (il ne devait pas dépasser les 160 mais sur les 20 premiers km, j’étais quand même à + de 170) je bois, je m’alimente à partir du 15ièmekm. Je roule vraiment à ma main et j’ai de bonnes sensations. Le 20ème km arrive finalement assez vite, je n’ai pas croisé de grosses difficultés jusque là, mon cardio s’est stabilisé autour de 160, je me suis fait doubler par 2 filles mais j’ai l’habitude, je fais mon demi-tour et s’est reparti dans l’autre sens. Je monte la seule difficulté du parcours, une bosse d’environ 500m à 8% et je continue mon chemin. RAS jusqu’au 50ème km ou j’ai un petit coup de fatigue et le vent de face mais finalement, je bouge un peu, j’avale un gel et je bois un coup et c’est reparti. Je fais tout le parcours sur mon guidon tri tout confort, François m’a installé les mousses la veille (tapis de souris, merci Croco pour l’idée) termine mon vélo avec les jambes un peu lourdes ( je sens quand même que j’ai fait 80 km) mais je n’ai pas l’impression d’avoir de gros poteaux comme sur les CD. J’ai mis entre 2h55 et 3h.

Je pose le vélo en 5ème ou 6ème positon fille, très loin dans le classement scratch mais je n’y pense pas car je suis déjà contente d’être arrivée jusque là et surtout je me sens bien dès mes premières foulées de course à pied. Le parcours est de 3 boucles de 6,7 km en sous-bois et le long d’une rivière, un véritable parcours de cross. Il y a une bosse courte mais costaud (pour ceux qui connaissent l’île marrante, comparable à la bosse du parcours du haut dans les sous-bois). Pas d’autres difficultés majeures si ce n’est l’aller-retour le long de la rivière qui peut paraître un peu long. Je m’applique, je ne m’emballe surtout pas et trouve facilement un rythme qui me convient. J’appuie sur le bouton « cruise control » et mes deux premiers tours de 6,7 km se passent super bien. Je suis presque euphorique car je n’ai mal nulle part, j’ai de super sensations, je me vois vraiment terminer et réaliser mon objectif. J’alterne eau et coca aux ravitos (il y en a 3 sur les 6,7 km). Je double pas mal de monde, évidemment beaucoup ont un tour d’avance sur moi. Je double quand même trois filles en un tour et demi. Je croise François au milieu de mon premier tour et m’attend à ce qu’il me rattrape à la fin du tour, mais il n’arrive pas, je le recroise à la fin du premier tour, j’ai toujours de l’avance et il me rattrape finalement dans son dernier ½ tour. On parle un peu, je lui dis que je suis super bien puis il reste devant moi jusqu’à la fin de sa course. Il me reste un tour et je commence à avoir mal aux ischios. Je savais bien que ça allait arriver. Ca tire mais c’est largement supportable et surtout ça ne ressemble pas du tout à une crampe. La dernière montée dans la gadoue est un peu dure mais c’est la dernière difficulté du parcours. Désormais, je compte les ravitos avant l’arrivée et je suis de plus en plus contente....Je passe la ligne d’arrivée avec un sourire jusqu’aux oreilles, j’ai fait environ 5h17’ au total et 1’45 ou 1’47 sur le 20km.

Je ne connais pas encore ma place au scratch mais oh surprise je termine 3ème féminine et j’ai droit à ma coupe et ma bouteille de vin ! La première était intouchable et la seconde avait aussi un bon 1/4h d’avance.

Ce fut donc un très beau WE. J’ai adoré la course et le format , je n’ai jamais eu de moment difficile où je me serai dit que c’était trop long ou trop dur.

Je pense déjà à mon prochain qui sera sans doute Troyes, compte tenu des commentaires positifs que j’ai entendu cette année sur cette course.

A + Sandrine, qui a quand même du mal à se baisser et qui prend l’ascenseur aujourd’hui.


--------------------------------------------------------------------------------

Bonjour a tous,

De retour de Douai, je vais faire comme presque a chaque fois ( ;-)) un petit compte rendu de ma course. Deja pour planter le decor, nous avions decide avec sandrine d’aller faire ce triathlon MD dans le Nord car nos disponibilites ne nous permettaient pas de venir faire le rassemblement club a Val de Rueil. Histoire de finir la saison des MD et IM, je voulais essayer d’encourager sandrine a venir s’essayer a cette distance. Le rendez-vous a donc ete pris la semaine derniere pour Douai, lorsque nous avons vu l’invitation de Florent qui preferera plutot VdR cette semaine, nous serons donc les seuls representants de Nanterre dans le Nord.

Le depart etant a 10h hier, nous avions decide de prendre un hotel le samedi soir, histoire d’etre sur place et de pouvoir dormir un peu plus. Notre arrivee a Douai a ete assez perilleuse car c’est une ville sans panneaux indicateurs ;-) avec en plus un temps pourri (nous avions les feux en voiture a 18h) et une pluie qui ne s’arrete pas. Dans ces cas la, on a beau se repeter ce que nous dit Louis ("la pluie est la meme pour tout le monde"), ca ne donne pas trop envie d’aller se mouiller pendant plus de 4h... Nous irons manger dans une pizzeria sympa du centre de Douai, des pates evidemment mais qu’en mem avec une petit tarte Tatin pour dessert ;-) Retour a l’hotel et dodo pour etre en forme pour le lendemain.

Dimanche, réveil à 7h pour pouvoir avoir le temps de digerer avant le depart et là miracle il ne pleut plus, on peut meme arriver a trouvers un peu de ciel bleu, par contre tout le sol est detrempe, pourvu qu’il seche avant le depart velo. Arrivee sur le lieu de la course, nous allons recuperer nos dossards, ce qui nous permet de nous rendre compte que la course a pied sera transformee en cross car nous sommes au milieu de champs de boue. Malgres toute la pluie tombee, il n’y a pas assez d’eau pour nager dans la riviere, et nous allons donc faire un parcours dans un lac avec 6 boues a laisser sur notre gauche, par contre le parcours est court et nous aurons donc droit a 4 tours et trois sorties a l’australienne. Le parcours velo dse deroule en 2 boucles et etant donne les temps de l’annee derniere, je pense qu’il doit etre assez plat. La copurse a pied est composee de 3 tours de 6,7km avec une bonne partie en aller/retour le long d’une berge, ou on passe sous 2 ponts (ca ne vous rappelle rien ??? aller je vous aide R.TH).

Apres avoir recupere les dossarts, juste le temps d’aller faire 2 arrets aux stands pour s’alleger, et de revenir a la voiture pour preparer le materiel. Nous sommes l’un a cote de l’autre dans le parc a velo, et il faut maintenant se depecher pour finir de se preparer et out disposer autour du velo pour ne pas louper les transitions. Juste le temps de faire un bisous et a madame et nous allons ecouter le briefing, qui pour une fois est clair.

En rentrant dans l’eau (qui n’est pâs trop froide) nous decidons d’aller nous mettre un peu a l’exterieur pour ne pas nous faire trop taper mais avec 130 inscrits et 20m de large pour kle depart, on n’est pas les uns sur les autres. Le depart est donne tres rapidement et je n’ai pas le temps de donner un dernier message d’encouragement a Sandrine. La natation se passe bien, au depart je pensais que les 4 tours seraient un peu long et monotone mais finalement comme j’ai de bonnes sensations je reprends du plaisir a nager, un peu comme a Roth, et surtout beaucoup mieux que sur les courses CD faites depuis. AU final je sors de l’eau en 39’, 1’ derriere sandrine que je croise et encourage dans le parc a velo, d’apres le speaker, elle est seconde mais nous avons deja 10’ de retard sur la tete de la course (Loisel et De Kanel). Je me change vite et j’inaugure le camel back sur le dos en guise de bidon, malheureusement j’oubli qu’il faut mettre les barres et gels avant de mettre le Camel, donc perte de temps, il faudra encore travailler ces automatismes ;-(. Par contre j’ai une fois de plus laisse mes chaussures sur le velo et j’arrrive bien a les enfiler sur le velo, je recupere donc 2 personnes sur les premiers metres en velo. Au bout de 3km je double sandrine avec un les encouragements, mais elle a l’air bien sur le prolongateur, comme a la parade, esperons que ca dure. Une benevole me donne mon classement et pour l’instant je suis 18ieme, j’ai les jambes bin, je decide donc de voir si je peux remonter sur les personnes que je vois au loin et pour une fois j’arrive a doubler sans me faire rattraper. Finallement au bout de 60kmje suis 14ieme et les jambes sont encore assez bien. Il y a pas mal de vent de face a l’alle mais sur les differents demi tour j’arrive a voir sandrine qui continue toujours a avoir le sourire a chaque fois, c’est toujours bon signe... Le retour au parc a velo est une peu dur pour moi et je me fais passer par 2 fusees, je ne peux malheureusement pas m’accrocher (la distance officielle evidemment). Je boucle donc le velo en 2h20, je me suis vraiment fais plaisir, avec un parcours vraiment plat et pas mal de vent. L’utilisation du camel back et vraiment bien, je pense que je vais l’utiliser pour tous les prochains MD que je ferais. La transition velo course a pied se passe tres bien car j’arrive a sortir avec les deux qui venaient de me doubler et j’essaie de les suivre, j’arrive meme a les doubler mais au 3ieme kilometre je commence a avoir un petit coup de moi bien, je dois ralentir pour ne pas marcher mais on me rattrape et je ne peux pas prendre la foulee. Je vois passer Loisel qui est vraiment impressionnant en vitesse, il n’a meme pas l’air de trop forcer ;-(. A la fin du premier tour, j’ai vraiment du mal, j’ai meme l’idee folle de m’arreter et d’attendre sandrine pour finir avec elle. Finallement je decide de prendre un peu mon temps au ravitaillement, de prendre du coca, un eponge et hop on repart. Au demi-tour des 9km, je vois que sandrine a entamee laourse a pied car elle est a 1,5 km devant moi, elle a l’air pas mal, toujours le sourire, elle est dans un petit groupe avec une fille derriere elle (et pour me venger de Roth ou ne me voyant pas sur le parcours elle croyait que j’avais craque plutot que s’imaginer que je faisais un super temps, je dois dire que a ce moment j’ai cru qu’elle etait en train de se faire remonter par tout le groupe). Bonne nouvelle pour ma motivation car ca va me faire un objectif pour la fin de la course : la rattraper le plus tot possible et finir avec elle. Je reprends donc un meilleur rythme et je commence a rattraper les gens de son groupe, mais toujours pas de Sandrine, ou elle peut bien etre, je repasse devant l’arrivee et je la vois, elle est toujours loin devant moi (environ 1km), toujours le sourire et on s’encourage. En fait elle avait depose le groupe dans lequel elle etait et elle continuait sa remontee. J’entame le dernier tour et je ne sais vraiment pas si je vais pouvoir arriver a lui remonter dessus, je passe 2 nouvelles feminines et sandrine est toujours devant, dernier demi-tour a 3km de l’arrivee et elle a toujours 300m sur moi, je vais devoir accelerer pour lui revenir dessus avant la fin, ce que je vais et j’arrive enfin sur elle a 2km de la fin. Elle a toujours le sourire et me dit que tout va bien elle s’amuse bien, elle me demande meme si je ne veux pas un de ses gels car elle n’a pas de soucis d’energie. Je decide de me mettre un peu devant elle pour la proteger du vent et histoire de lui faire un rythme un peu plus rapide. A 400m de m’arrivve, et comme a toutes mes courses, je vois quelque qui est comme moi dans son dernier tour, je dis donc en revoir a sandrine et je m’oblige une fois de plus a sprinter pour le passer dans les derniers 200m, merci au seances de vitesse sur la piste. Le temps course a pied n’est pas genial en 1h40 environ.

Au final je finis ce MD en 4h40, a la 23ieme place, pour les resultats de sandrine, je lui laisse faire son compte rendu... mais il y aua une suprise en fin ... Je suis content de ma course jusqu’ 4ieme kilometre ensuite j’ai encore pris du plaisir mais je ne pouvas pas envoyer les watts en cap, je pense que c’est du a mon manque d’entrainement en cap depuis 1 mois, il va falloir que je me motive pour prendre les runnings pour les derniere courses de l’annee.

Le triathlon de Douai est vraiment une tres belles courses avec de bon ravitaillements, un parcours velo plat qui donne un part belle au bon rouleur, la course a pied en sous bois et le long du chenal est aussi sympa. Il n’y a pas trop d’inscrits (130 je crois) et vu le niveau, je pense qu’1 top 5 pour les meilleurs de l’ESN tait possible, sachant en plus qu’il y a un classement par equipe, ca peut etre une course a faire...

Maintenant 15 jours sans course et on reprendra pour du tres court a Sartrouville...

A bientot.

Francois Lafossas

Lundi 8 Décembre 2008
David Quérel
Lu 608 fois
Accueil Accueil          Partager Partager

Saison 2011-2012 | Saison 2010-2011 | Saison 2009-2010 | Saison 2008-2009 | Saison 2007-2008 | Saison 2006-2007 | Saison 2005-2006 | Saison 2004-2005






L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

ANQUETIL Baptiste
ARNULF Philippe
AUDRAIN Yoan
AVELINE Ludovic
BARADJI Coumba
BARDOUX Gilles

nanterre